Actualité

Dans cet espace d’actualité, soyez les premiers à découvrir les nouveautés en ce qui concerne la recherche de nouveaux processus, consultez les analyses d’un produit, ou trouvez l’information qui répondra aux questions et aux inquiétudes de nos clients.

Fonctions qu’assure la chaux dans le traitement des eaux

Fonctions qu’assure la chaux dans le traitement des eaux

La chaux dans toutes ses formes – chaux vive et chaux hydratée – et la  dolomie calcinée sont les produits alcalins les plus efficaces et les moins coûteux pour le traitement des eaux de consommation, ainsi que des eaux résiduelles et des boues.  De fait, la plus grande part de la chaux produite est destinée à améliorer la qualité de l’eau que nous consommons et de celle qu’utilise l’industrie. Ainsi, la chaux permet d’adoucir l’eau, de la purifier, d’éliminer sa turbidité, de neutraliser son acidité, d’éliminer les impuretés, etc.

C’est pour tous ces avantages, que nous détaillerons plus avant, que les Stations d’eau potable utilisent l’oxyde de calcium (CaO)et l’hydroxyde de calcium (Ca(OH)2) La dolomie calcinée (CaO MgO)est également utilisée dans certaines installations de traitement, bien que dans une bien moindre mesure que la chaux vive et la chaux éteinte,  par exemple pour éliminer la silice de l’eau. Cette méthode est la plus courante, car le magnésium de la dolomie fait fonction d’agent réactif principal dans l’élimination de la silice.

Grâce à l’usage de chaux, les dispositifs de traitement des eaux parviennent, entre autres, à atténuer la saveur, l’odeur et la couleur de l’eau en éliminant les matières en suspension et donc sa turbidité. De plus, le manganèse, les fluorures et les tanins organiques de l’eau sont éliminés, ainsi que la silice mentionnée plus haut.

Un des aspects les plus importants de ce type d’applications est la désinfection, puisqu’en rajoutant de la chaux à l’eau jusqu’à atteindre et maintenir un pH de 10.5 à 11.00 pendant 24 à 72 heures, il est possible de réduire virus et bactéries, ainsi que d’éliminer la plupart des métaux lourds dissous.

De même, l’emploi de lait de chaux permet d’ajuster le pH de l’eau pour qu’il soit optimal en vue des traitements de potabilisation ultérieurs.

Eaux douces et eaux dures

Toujours en ce qui concerne le traitement des eaux de consommation, la chaux offre l’avantage supplémentaire de permettre la modification de la qualité de l’eau, soit en reminéralisant les eaux trop douces, soit, à l’inverse, en décarbonatant les eaux trop dures.

Le premier cas nos situe face à des eaux à caractère acide, c’est-à-dire à faible pH. Ceci peut être dû à certaines caractéristiques géologiques, mais aussi à l’influence humaine. Pour éviter les effets possibles de la consommation de ce type d’eaux douces, il est nécessaire d’en ajuster l’équilibre calco-carbonique, autrement dit de maîtriser le pH avec un adoucissement simultané.

Par ailleurs, s’il nous faut réduire la dureté de l’eau, nous allons la soumettre à un processus de décarbonatation pour éviter les précipités et les incrustations de carbonate de calcium. Pour cette application, l’oxyde de calcium (CaO) ou l’hydroxyde de calcium (Ca(OH)2) sont les produits chimiques dosés sous forme de suspension (lait de chaux) ou de dissolution (eau de chaux) pour provoquer la précipitation du calcium comme carbonate de calcium et du magnésium comme hydroxyde, ce qui permet d’abaisser la concentration en cations calcium et magnésium dissous.

Eaux résiduelles

Jusqu’ici, nous avons parlé des usages de la chaux dans le traitement des eaux de consommation, mais elle offre aussi diverses applications pour celui des eaux résiduelles.

Dans le cas des traitements chimiques conventionnels des eaux résiduelles industrielles à caractère inorganique,les avantages de la chaux sont multiples : maîtrise du pH, neutralisation de l’eau résiduelle acide, réduction de la concentration de polluants organiques oxydables, clarification, précipitation des polluants dissous, floculation et coagulation des particules colloïdales.

Quant à l’emploi de chaux dans les stations d’eaux résiduelles pour le traitement des boues organiques, il a commencé à se répandre voici maintenant plus de 100 ans. Le produit calcique le plus utilisé dans les Stations d’épuration des eaux résiduelles (SEER) est l’hydroxyde de calcium (Ca(OH)2), d’une pureté qui dépasse les 90%.

Les avantages qu’offre l’application de chaux dans ces installations sont nombreux, tant sur la ligne des eaux (précipitation des métaux toxiques et réduction des solides en suspension) que sur celle des boues (conditionnement de tout type de boues, stabilisation de la boue sans pollution, élimination des mauvaises odeurs et destruction des agents pathogènes par hygiénisation).

Ses avantages sont tels que le traitement des boues à de la chaux est spécifiquement prescrit par l’EPA (Environmental Protection Agency) pour les stations d’épuration des eaux résiduelles aux États-Unis. En Europe, il existe divers décrets qui règlementent le traitement des boues et dans le manuel “Good practices in sludge treatment”, la chaux et l’hydroxyde de calcium figurent en bonne place comme produits recommandés pour le traitement et l’hygiénisation des boues.